SOUVENIRS / SOVIERS

Un peu d'histoire...

(par Marie-Madeleine Lafosse)

 

Le 29 juin 1979, une vingtaine de personnes (parents d’élèves et enseignants de l’école publique de Sault de Navailles) se réunissent à l’école. Ils décident de créer l’association «Foyer d’Animation Populaire » qui sera déclarée à la préfecture de Pyrénées Atlantiques le 25 septembre.

 

Affilié à la Ligue de l’Enseignement,le FAP se propose de contribuer à « l’émancipation intellectuelle et sociale et à la formation civique de ses membres ». Avec l’assentiment de l’inspection académique, le siège social sera à l’école publique. Au cours de cette réunion, le FAP se propose d’organiser un spectacle annuel en mars avec chants et danses par les enfants, chant choral et théâtre par les adultes. Pour ce faire, les activités théâtre et chant choral seront mises en place dès septembre.


Dès 1973, les écoles de Sault et d’un village voisin (enseignants et parents d’élèves) organisent un spectacle annuel afin de financer les classes de neige. Si au début les adultes sont des intervenants extérieurs au village, en 1977 des parents d’élèves montent modestement sur les planches tandis que d’autres tentent de chanter. En 1978, pour le spectacle, une douzaine de personnes décident de constituer une chorale. Michel Marsan sera le chef de chœur. La chorale est née.

 

Le groupe théâtre animé par Fernand Dauguet présente une courte pièce. En 1979, les classes de neige sont suspendues mais l’école de Sault décide de maintenir le spectacle annuel pour financer les activités périscolaires. Le 28 avril 1979, avec chants et danses enfantines, danses de jeunes adolescentes, 6 chants béarnais et une courte pièce en Béarnais de Michel Grosclaude, le spectacle est un succès.

 

Le besoin de se structurer se fait sentir, la réunion du 29 juin sera décisive pour la création du foyer.


Commence une période liée à l’école publique. Pendant quelques années le Foyer versera à la caisse des Ecoles une partie de la recette du spectacle proposé à Sault. Les enfants et adolescentes participent au spectacle organisé par les parents d’élèves. Le succès du spectacle en 1980 est tel que chorale et théâtre seront sollicités par 6 communes voisines où ils se produiront. Ainsi commence l’activité du Foyer hors du village. Théâtre seul, chorale seule ou théâtre et chorale associés, le FAP se produira dans de nombreux villages.

 

En 1985 le théâtre présente une pièce en plusieurs actes en Béarnais, « L’Allemanda » de G. Narioo. Présentée à Barcelone et dans le Val d’Aran, elle sera jouée 56 fois.

 

En 1990, les enfants participent au spectacle à Sault pour la dernière fois mais le foyer continuera à verser une part des bénéfices du spectacle de Sault. En 1997, les parents ne participant plus à son organisation, le foyer cessera sa participation au financement de la Caisse des écoles. Les répétitions de la chorale et la tenue de l’assemblée annuelle continuent d’être organisées à l’école.


Le FAP est maintenant connu dans la région pour ses prestations en Béarnais. Le public est demandeur de pièces en Béarnais mais il est difficile de trouver de bons textes sur les thèmes de la ruralité d’aujourd’hui.

 

En 1993 Fernand Dauguet obtient de Yves Garric l’autorisation de jouer en Béarnais une pièce écrite en Français que G. Narioo traduira «Ua borda en T.R.O.P.» donne un nouvel élan à la troupe. Ce succès populaire permettra la reconnaissance par les autorités départementale (CG des PA) et régionale (CR Aquitaine) du travail réalisé pour la défense de l’expression béarnaise. Le FAP se donne alors un patronyme « Los Comelodians » (de Comédie et Mélodie). La collaboration avec Y. Garric se poursuivra avec deux autres pièces relatives au monde rural dont la dernière en 1997 sera traduite par Marie-Jo Hustaix-Etcheverry. Commence avec Marie-Jo une collaboration fructueuse.

 

Dans les années 1990, le FAP adhère à l’Institut Occitan et à l’Ostau bearnès.

 

En 1995, Michel Marsan, empêché, est remplacé à la tête de la chorale par Isabelle Toullet professeur à l’école de musique d’Orthez.

 

1999 verra le dernier spectacle à Sault sous la forme devenue traditionnelle de « soirée béarnaise » avec chant choral et pièce de théâtre ; le spectacle était de trop longue durée. Maintenant, le groupe théâtre réalisera la « première » à Sault de chaque nouvelle pièce qu’il renouvelle tous les deux ans.

 

L’année 2000 voit la création de l’activité « danses gasconnes » avec Andrée Maylin. Le groupe dansera à Dol de Bretagne. Depuis janvier 2007, le groupe continue sa route sous la direction de Suzy et Jean-Pierre Pouquet et en 2008 il participe au festival de la ville de Cork en Irlande.

 

Le groupe choral, tout en gardant un répertoire varié revient sur le répertoire traditionnel ou contemporain d’expression occitane ; à partir de 2008 Raymond Page harmonise pour 3 ou 4 voix des mélodies du groupe « Nadau ». De plus, en juin 2002 la chorale participe à l’exécution de la 9 ème symphonie de Beethoven dans les arènes de Dax.

 

Dans cette décennie, pour le groupe théâtre, Marie-Jo Hustaix-Etcheverry adaptera 3 pièces de Molière puis une de Labiche. Le groupe fait appel à un metteur en scène, Alain Muñoz, connu pour ses mises en scènes de « pastorales ». Le groupe se produira au théâtre St Louis de Pau, à la salle Francis Planté d’Orthez, à l’Atrium de Dax mais aussi régulièrement dans les salles de villages.

 

Le FAP organise des spectacles à Sault. Tantôt des bals gascons, tantôt des rencontres de chorale, tantôt une représentation théâtrale. De plus, il anime des manifestations ponctuelles dans le village.

 

En 2003, l’activité « marche » est officialisée. En plus de la randonnée hebdomadaire, elle organise des randonnées sur plusieurs jours : Paris et Londres, le chemin de Compostelle, le désert des Bardenas, les barrancos de la sierra de Guara.

Le cordon ombilical avec l’école est définitivement coupé en 2003. L’assemblée générale se tiendra dans un local municipal ainsi que les répétitions hebdomadaires de la chorale.

 

Après quelques tentatives sporadiques, un cours de Béarnais est ouvert en 2004 avec le concours de l’association CFPÒC (Centre de Formation Professionnel en Langue et Culture Occitanes). Il se poursuit de façon continue jusqu’à ce jour.  

 

En 2005, le FAP actualise ses statuts. Le siège social est à la mairie de Sault de Navailles. Il n’est plus affilié à la Ligue de l’Enseignement. S’il garde sa contribution à « l’émancipation intellectuelle et sociale de ses membres », il précise que « tout ce qui touche à la culture gasconne y est privilégié », et que pour les activités relatives à cette culture il utilise le nom de « Les Comélodiens ».

 

En 2008, Bernard Mirande crée le site internet « loscomelodians.fr ».

 

La toute récente activité des « Amics Purmer » (Les Copains d’abord) chante Brassens en Béarnais sur des textes adaptés par Marie-Jo. La participation exceptionnelle au 2 ème festival Brassens en juin 2009 à Puyoo s’est transformée en activité régulière et le groupe a déjà été sollicité pour des animations.

 

Par ailleurs, plusieurs membres de la chorale participent aux ateliers mensuels de chant traditionnel organisés par Communauté des Communes du canton d’Orthez sous la diretion de Bastien Miqueu depuis 2008. Ces ateliers, sont ouverts à tous ceux qui désirent apprendre à chanter les polyphonies traditionnelles à 2 ou 3 voix. Le but étant de relancer les habitudes de chant spontané qui ont été si vivaces chez nous dans les fêtes mais aussi dans toutes les occasions de la vie courante.

 

En 2009 le Foyer compte plus de 100 adhérents répartis dans les activités de chant choral, cours de Béarnais, danses gasconnes, marche et théâtre.   

                    

                                     Livret des 25 ans...

Drin d’istòria...

(arrevirat per Jan-Pèir Poquet)

 

Lo 29 de junh de 1979, un vintenat de personas (pairs d’escolans e regents de l’escòla publica de Saut) que s’amassèn a l’escòla tà crear l’associacion «Foyer d’Animation Populaire / Larèr d’animacion Populara » qui estó declarada a la prefectura deus Pirinèus-Atlantics lo 25 de seteme.

 

Afiliat a la Ligue de l’Enseignement  / Liga de l’Ensenhament lo FAP qu’a per amira d’obrar a « l'emancipacion intellectuau e sociau e a la formacion civica deus sons membres ». Dab l’avís de l’Inspeccion Academica, la sedença sociau que serà a l’escòla publica. Ad aquera amassada, au FAP qu’avón l’idea d’apitar un espectacle annau en mars, dab cantas e danças peus mainatges, cant corau e teatre peus adultes. Tad aquò har, lo teatre e la canteria que s’aviarén tanlèu seteme.

 

Mes, despuish 1973, las escòlas de Saut e d’un vilatge vesin (regents e pairs d’escolans) qu’organizavan un espectacle annau tà finançar las classas de nèu. Au debut, los intervenents adultes que son monde exteriors aus villatges, en 1977 los pairs d’escolans que pujan modèstament sus l’empont deu temps qui d’autes ensajan de cantar. En 1978, tà l’espectacle, un dotzenat de personas que decidan de formar ua canteria. Lo Miquèu Marsan qu’estó lo cap de corala. Qu’èra vaduda la canteria.

 

Lo grop de teatre gavidat per Fernand Dauguet que da ua peçòta. En 1979, las classas de nèu que son deishadas, mes l’escòla de Saut que decideish de mantiéner l’espectacle annau, tà finançar las activitats periescolaras. Lo 28 d’abriu 1979, dab cantas e danças de mainatges, danças de gojatetas, 6 cantas bearnesas e ua pèça braca en bearnés deu Michel Grosclaude l’espectacle qu’ei ua escaduda.

 

La necèra d’ua estructura que’s hasó sentir e l’amassada deu 29 de junh qu’estó de purmèras tà la creacion deu larèr.

 

Atau s’avia un periòde ligat a l’escòla publica. Quauquas annadas adarron lo Larèr que darà a la Caisha de las Escòlas ua partida de la recèpta de l’espectacle de Saut. Los mainatges e las gojatas que participan a l’espectacle organizat peus pairs d’escolans. De tant qui ei escadut lo de 1980, la canteria e lo teatre que seràn demandats per 6 comunas vesias on s’amuisharàn. Atau comencè l’activitat deu Larèr hòra deu vilatge. Teatre sonque, canteria sonque o los dus amasse, lo FAP que s’amuisharà en mantuns vilatges.

 

En 1985, lo teatre que presenta ua pèça en tres hèitas en bearnés, « L’Alemanda » de G. Nariòo. Presentada a Barcelona e en Vath d’Aran que serà jogada 56 còps.

 

En 1990, los mainatges que participan a l’espectacle a Saut peu darrèr còp mes lo larèr que contunharà de dar ua part deus beneficis de l’espectacle de Saut. En 1997, los pairs d’escolans ne participan pas mei e lo larèr que dèisha de finançar la Caisha de las Escòlas. Las repeticions de la canteria e la sedença de l’amassada annau que contunhan de’s har a l’escòla.

 

Adara lo FAP qu’ei coneishut per tot lo parçan tà las soas prestacions en bearnés. Lo public qu’a gana de pèças en bearnés, mes qu’ei de mau trobar tèxtes deus bons suus tèmas de la ruralitat de uei lo dia.

 

En 1993, Fernand Dauguet qu’obtien de Yves Garric l’autorizacion de jogar ua pèça escrivuda en francés, arrevirada en bearnés per G. Nariòo. L’escaduda de « Ua bòrda en T.R.O.P. » que balha un vam navèth a la tropa. Las autoritats departamentaus (CG deus PA) e regionaus (CR d’Aquitània) qu’arreconeisheràn lo tribalh realizat tà defénder la lenga bearnesa. Lo FAP que’s balha un nom, « Los Comelodians » (de Comedia e Melodia). La collaboracion dab Ives Garric que’s perseguirà dab duas autas pèças qui parlan deu monde rurau, la darrèra en 1997 qu’estó arrevirada per Maria-Jo Hustaix-Etcheverry. Lavetz que s’avia dab Maria-Jo ua collaboracion de las frutècas.

 

En las annadas 1990, lo FAP qu’adereish a l’Institut Occitan et à l’Ostau bearnès.

 

En 1995, Miquèu Marsan qu’ac dèisha e qu’ei remplaçat ta gavidar la canteria per Isabelle Toullet professora de l’Escòla de Musica d’Ortès.

 

1999 que vederà lo darrèr espectacle a Saut dab la fòrma vaduda tradicionau de « serada bearnesa » dab cant corau e pèça de teatre, la representacion que durava tròp longtemps. Adara lo grop de teatre que balharà a Saut la « purmèra » de cada pèça navèra, tots los dus ans.

 

L’an 2000 que ved la creacion de l’activitat « danças gasconas » dab Andrée Maylin. Lo grop que dançarà a Dòl de Bretanha. Despuish genèr de 2007, que contunha d’anar dab l’ajuda de Suzy e Jan-Pèir Poquet e en 2008 que participè au hestenau de la vila de Còrk en Irlanda.

 

La canteria, en tot guardar un repertòri mesclat, que torna suu repertòri tradicionau o contemporanèu d’expression occitana. De 2008 ençà Raymond Page qu'armoniza tà 3 4 votz melodias deu grop « Nadau ». De mei, en junh de 2002, la canteria que participè a l’execucion de la 9au sinfonia de Beethoven en las arenas de Dacs

 

En aquesta decenia, tau grop de teatre, Maria-Jo Hustaix-Etcheverry que va adaptar 3 pèças de Molière, puish ua de Labiche. Lo grop qu’a demandat a un empontaire, Alan Muñoz, coneishut per aver dirigit mantuas « pastoralas ». Lo grop que passarà au teatre St Louis de Pau, a la sala Francis Planté d’Ortès, a l’Atrium de Dacs, mes tanben regularament, en las salas de vilatges.

 

Lo FAP qu’organiza espectacles a Saut. Un còp bals gascons, l’aute còp encontres de canterias e tanben representacions teatraus. De mei, qu’anima manifestacions ponctuaus au lo vilatge.

 

En 2003, l’activitat « marcha » qu’ei oficializada. En mei de la passejada setmanèra qu’organiza rondalejadas de mantuns dias : París e Londres, lo camin de Compostèla, lo desèrt de las Bardenas, los barrancos de la Sierra de Guara. Lo cordon omelicau dab l’escòla qu’ei copat definitivament en 2003. L’amassada generau que’s debanarà en un locau municipau, tot parièr com las repeticions setmanèras de la canteria.

 

Arron quauque ensais de durada braca, un cors de biarnés qu’ei ubèrt en 2004 dab lo concors de l’associacion CFPÒC (Centre de Formacion Professionau en Lenga e Cultura Occitanas). Que segueish de hiu uei lo dia.

 

En 2005, lo FAP qu’actualiza los sons estatuts. La sedença sociau qu’ei a la Maison comuna de Saut, n’ei pas mei afiliat a la Ligue de l’Enseignement. Se guarda la soa contribucion a « l’emancipacion intellectuau e sociau deus sons membres » que horneish que « tot çò qui pertòca a la cultura gascona qu’a ua plaça de tria e que tà las activitats tanhentas ad aquera cultura que pren nom de « Los Comelodians »

 

En 2008, Bernard Mirande que crea lo site internet « loscomelodians.fr ».

 

L’activitat tota navèra deus « Amics Purmèr » que canta Brassens en bearnés sus tèxtes adaptats per Maria-Jò. La participacion excepcionau au 2au hestenau Brassens en junh de 2009 a Pujòo que s’ei mudada en activitat regulara e lo grop qu’ei dejà estat sollicitat entà har animacions.

 

De mei quauques membres de la canteria que participan aus talhèrs messadèrs de cant tradicionau organizats per la Communautat de las Comunas deu canton d’Ortès e gavidats per Bastian Miquèu despuish 2008. Aqueths talhèrs que son ubèrts a tots los qui an hami d’apréner a cantar las polifonias tradicionaus a 2 o 3 votz. L’amira qu’ei de tornar dar vam a la costuma de cantar de faiçon espontanèa qui estó tan viva a noste per las hèstas mes tanben en tots los parats de la vita vitanta.

 

En 2009 lo Larèr qu’a mei de 100 aderents despartits en las activitats de canteria, cors de bearnés danças gasconas, marcha e teatre.

 

                                Liberet deus 25 ans...